Il fallait une Brune pour accompagner tant de Blondes !

04/12/2017

Vous l'aurez deviné, quand il s'agit d'histoires capillaires, on est chez Delphine et Morissette... En même temps je suis presque devenue une inconditionnelle de ces patrons terriblement féminins, chouettes à coudre, parfaits à porter, délicats et bien finis (j'en passe et des meilleures...).

Je vous ai d'ailleurs déjà présenté : flamenco (ici et ici), la blonde (trois fois.. , et re-là), terrible two et japon. En plus de tout ça, so sweet a été cousu deux fois, mais pas encore de séance photo....                                                          

Voilà voilà, Docteur... C'est grave ?

Donc j'ai remis ça, avec l'un des patrons les plus en vue de ce site. De nombreuses couturières en ont proposé leurs versions, toutes plus belles les unes que les autres. Je n'ai rien fait d'extraordinaire, donc, si ce n'est en livrer mon interprétation....

Dans ma version, les manches sont trois quart, et j'ai diminué la largeur des volants. J'avais peur d'élargir un peu plus mes épaules déjà bien carrées.

Je l'ai cousu en 36 et n'ai pas modifié la longueur du buste ou des manches.

J'ai opté pour une bordure de volant avec un surjet à trois fils (merci ma si douce surjeteuse), pour ne pas risquer de l'alourdir avec un ourlet à deux rentrés.

L'encolure a été finie avec un biais invisible fait dans le même coton.

La coupe est, comme toujours chez Delphine et Morissette, très juste. Je rajouterai simplement un petit centimètre à la carrure de chaque côté, si je suis amenée à le recoudre.

J'aime beaucoup ce modèle que je porterai encore plus aux beaux jours :

.

ViTE VITE VITE, petit soleil, reviens nous voir !

Je vous embrasse, comme toujours, avec du soleil, de la neige et des paillettes.

En espérant que vous ayez aimé cet article... En espérant aussi que je vous ai amené à aimer la couture, donné envie d'en faire vous même ou de me faire coudre pour vous !

Voici quelques derniers clichés de la cousette du jour, à très vite.